C’a été un voyage paisible et plein de joie, parce qu’il aurait l’occasion de visiter les places sacrées où le SEIGNEUR a été, et souvenir de ces moments inoubliables qu’étaient gravés dans l'intérieur de son cœur. Était une l'occasion très spécial, parce qu'il reviendrait à un passé que ne était pas loin. Il se souvenait qu'il avait été pardonné par la pitié Divine, malgré avoir lui cloué son Lance dans le Cœur du SEIGNEUR Crucifié, seulement pour vérifier se IL vivait ou se était mort. IL gardait dans SON mémoire que avait supplié au SEIGNEUR le guérit de celle énorme blessée de guerre ouvert dans la poitrine, et le SEIGNEUR, paternellement l'a guéri la blessée et a restitué son santé. C'était aussi présent dans son cœur qu’il a demandé l’opportunité pour rencontrer Juliana, et de la même façon, Le SEIGNEUR rempli de tendresse et attention, a accueilli le son sollicitation. Pour tous ces faits, il a senti le besoin de montrer son gratitude, en révélant publiquement que la Vérité Chrétienne avait fait des racines dans son âme, et que sans le SEIGNEUR, la vie n'avait aucune signification et alors, le son reconnaissance était une démonstration naturelle de la conversion de son esprit. C'était dans vérité, une démonstration pure et honnête de son amour à DIEU.

Donc, pris par saints idéaux, il est arrivé à Judeah et a cherché son ami Yossef, non seul par dire à lui les nouvelles, mais aussi pour le remercier encore une fois par son grande charité manifesté dans diverses opportunités qui le a servi avec précieuses bénéficies.

Il a été aussi se rencontrer avec le officiel Cornelius dans le Command de la Garde Prétorien, pour remercier son l'amitié dans les temps plus difficiles de son vie. Après avoir dit les nouvelles, il s'est occupé de transférer son solde à Licaonia.

Dans le jour suivant, il a voulu alléger dans son cœur le grand manque qu’a senti de Jérusalem... Pour cela il a voulu marcher par la ville dans les mêmes trajectoires qu’avaient été suite par le SEIGNEUR... Quelque chose très fort et beaucoup de profond dans son intérieur le demandait qu'il ait fait ainsi, et alors il a décidé de commencer par la "Via Crucis" où le Rédempteur a souffert des cruautés, a chagriné terribles des détresses et a porté Son Croix, sur laquelle, IL a été crucifié et mort. Il s’est conduit à le Golgotha, triste, avec le cœur rempli de regret, il a contemplé ce scénario, maintenant sans les croix, mais couvert de végétation et des épines sauvages. Il s'est baissé, a pris un peu de terre, et le a placé à l'intérieur d'un petit sac de tissu, et l'a gardé dans son poche. Il a marché par le Jardin des Olives qui était la place préféré par le SEIGNEUR et où IL restait en priant pendant des heures dans une conversation intime avec le SAINT PÈRE (Luc 22,39-40) Encore dans le Jardin, dans une place plus ouvert, de où  se  pouvait avoir une belle vue de la ville, il a arrêté et en assumant une attitude de concentration intérieur, a élevé ses bras à le Ciel et a dit une prière de remerciement au SEIGNEUR:

"Merci MON DIEU pour tout que le SEIGNEUR m'a proportionné dans la vie. Et pour Votre infinité compassion, je supplie que mon pardonniez mes beaucoup des péchés et mal-faits dans mon existence, ainsi comme les mes faiblesses et les mots impropres que j'ai parlé, aussi mon incompréhensibilité, même dans les choses simples du quotidien, mon manque de patience, mon orgueil excessif et mon vanité personnelle. Pardonniez-moi SEIGNEUR, parce que je ne veux pas jamais Vous offenser. Je veux suivre les Commandements pour Vous sentir plus à côté de moi, principalement parce qu'aujourd'hui je sens que le SEIGNEUR est partie de ma vie. Merci MON DIEU pour Votre protection et pour toutes les grâces qu’a répandu dans mon âme. Je Vous offre la plus fervent gratitude avec mon solennel et sincère confession de fidélité éternelle".

Ensuite il est revenu à la ville. 

Il a rencontré Lisias, lequel a connu dans la maison de Yossef. Sans doute, il a été un rencontre casuel, mais plein de joie et satisfaction. Ils ont conversé beaucoup et ont actualisé tout les sujets. 

Lisias passait à là dans direction de la maison de Joseph d'Arimateah, où avec autres personnes, ils allaient prier devant du Saint Suaire, le tissu du lin blanc qui a couvert le Corps de JÉSUS, quand il a été placé dans le Sépulcre. Ce tissu était très bien gardé avec zèle et dévotion. Dans il est imprimé la image du Corps entier du SEIGNEUR, le frontispice et en arrière, mystérieusement fait avec la Sang Divin décalqué sur ce lin blanc.

Longinus a accepté l'invitation et à là ils sont allés en marchant.

Dans la maison d'Arimateah déjà étaient le Apôtre Judas Tadeu et plus quatre des personnes qui aidaient dans la Communauté Chrétienne de Jérusalem. 

Ensembles ils ont prié devant du Suaire et alors ont écouté une émotive narration de Judas Tadeu au sujet des conversions dans Galilée. L'Apôtre a mis en valeur la présence du SAINT-ESPRIT qui était en opérant véritables des merveilles dans les Communautés Chrétiennes. (À côté une image du Saint Suaire, le drap de lin qu’à couvert LE CHRIST dans le sépulcre et que c’est dans Turin, Italie).

Quand a terminé la réunion, le Centurion a fait au revoir à toutes les personnes présentes et est sorti avec Judas Tadeu. Pendant ils marchaient conversaient sur beaucoup des sujets. Longinus a parlé dans le travail de Paul de Tarso en l’Asie, et a décrit le miracle qu’il a témoigné dans Listra. Il a parlé aussi de son terrible geste professionnel de clouer la Lance dans le Cœur de JÉSUS Crucifié, et depuis, ses immenses et profonds remords que sont restés dans son cœur, ainsi comme, des précieuses grâces que le SEIGNEUR l'a alloué miséricordieusement. Et a révélé:

"J'ai ouvert le Cœur de JÉSUS en sortant Sang et Eau pour vérifier si IL était encore vivant. IL a remercié et a rétribué. Oui, à travers de une blessure ouverte dans mon poitrine faite par l'épée d'un hérétique, avant de le fermer, le SEIGNEUR a placé remords, miséricorde, pitié et un énorme amour que ont lavé et ont purifié mon existence. Je vous confesse cher Apôtre que aujourd'hui mon cœur est vraiment Chrétien. Cependant, encore manque quelque chose précieux, parce que je sens que seulement j'atteindrai la paix dans mon esprit, dans le jour que JÉSUS m'allouer une Grâce très spéciale. L’occasion de pouvoir de verser mes larmes de regrets aux pieds de Son Saint Mère, cette femme merveilleuse qu’humblement a apportée à nous le SEIGNEUR. Sur ELLE, j'ai ouï nouvelles et références merveilleuses et admirables, mais jamais j’ai eu l'occasion de la rencontrer, pour le demander qu'ELLE me pardonne lequel péché de la Lance que je n'oublierai jamais".

Après d’avoir marché pour quelque temps, ils sont arrivés devant d’une petite maison où l'Apôtre Jean vivait. Tadeu a sonné la cloche trois fois et il est espéré. Quelqu'un a répondu la porte. C'était une belle Dame... ELLE s’habillait une robe blanche, avec une cape de bleu-ciel qui pendait de SES épaules, et un voile blanc qui couvrait SA tête. Un peu de SES cheveux que se pouvait voir montraient que ils étaient châtaigne sombre et s'allongeait sur SES épaules. Le visage avait un contour très beau, avec la peau clair, et les yeux bleus, que composait une physionomie enchanteur, enveloppée avec traces délicates et remplis de suavité. ELLE avait une apparence sérieuse, quand regardait, mais de SES yeux exhalait pureté et bonté, en révélant une expression sereine dans Sa Visage, que infusait une merveilleuse paix. 

Tadeu l'a présenté:

- "C'est MARIE, la MÈRE de JÉSUS..." 

Longinus a tremblé de joie... Son admiration a été si profonde qu'il a ne réussi pas à contrôler l'émotion qui a envahi son âme! D'une impulsion spontanée et avec grande soumission, il s'est agenouillé respectueusement pour saluer cette Femme de beauté enchanteur, la MÈRE du SEIGNEUR. Et ne en étant pas capable de retenir sa joie tant immense, encore a genoux, couvert son visage avec sa main et a pleuré, un pleure d'amour, de supplication, de joie et de pardon ... MARIE délicatement a ouvert la porte pendant que l'Apôtre Tadeu en étreignant le Centurion et l'a mené à l'intérieur de la maison. Après un certain temps dans silence, Longinus a dit son histoire, la longue trajectoire que il a parcouru jusqu’à son conversion, mettre en valeur, surtout, le amour incommensurable de JÉSUS, le SON bonté sans limites et SON justice et miséricorde infinie. Et a complété en disant:

- "Aujourd'hui j’ai réalisé un grand rêve dans ma vie! C'est un moment très beau que j'ai demandé à DIEU! Et JÉSUS, encore une fois, miséricordieusement IL a entendu ma supplique et m’a proportionné toutes les joyeux et émotions de ce moment merveilleux. Je confesse que me sens entièrement heureux. Pour tout que j'ai eu à travers dans ces dernières années, les enseignements du SEIGNEUR et les grâces qui LUI avec très bienveillance a alloué à moi, ce moment très spécial complète mon plaisir intérieur, parce qu'il a inondé de bonheur mon cœur pour le reste de ma vie. Là, dans notre Communauté de Listra, je montrerai ma gratitude éternelle, en donnant témoigne des Œuvres et des admirables Miracles du SEIGNEUR, et n'omettre pas dans toutes occasions par divulguer avec la force de mon âme, la Bonté et le Miséricorde infinie du CRÉATEUR, que sont hébergées dans la immensité de l'intérieur du Cœur Divin, où il est engendré et a origine le énorme Amour de Dieu pour chacun de SES fils. Pour ce raison, MADAME, par me sentir complètement heureux, j'ai besoin d'une précieuse faveur: que Vous me pardonnez aussi le mon péché contre JÉSUS Crucifié".

- "Longinus, JÉSUS déjà vous avez pardonné. Meniez votre vie dans paix et continue à montrer ce bel exemple de Chrétien, où que vous aurez été, afin que le DIEU soit plus connu et plus aimé par tout les personnes, et l'Amour Divin que généreusement ne cesse pas de répandre les grâces sur humanité pour toutes les générations, soit chaque fois plus dilaté et qu’il atteigne un plus grand nombre de cœurs, afin de que puisse avoir paix dans les familles, et que les peuples soient vraiment, ces fils que le SEIGNEUR voudrait qu'ils toujours aient été ".

Longinus avec le cœur replète d'amour et très humblement, s'est agenouillé devant la MÈRE DE DIEU, et en courbant son tête à la terre il a dit:

"Merci MADAME, priez pour moi".

Le Centurion est parti avec le cœur débordant d’amour. Jamais il pouvait de imaginer qu’allait passer dans son vie par émotions tant fortes.

Pris de plaisir avec ces moments, il a traversé les rues comme un enfant heureux, en souriant et avec les longs pas, comme s'il ait voulu donner petits sauts de joie, en gardant dans son pensée les gracieuses et précieuses souvenirs, que resteront gravé dans son esprit éternellement.

Il a voyagé à Listra et deux jours après son arrivée, il s'est marié avec Juliana. 

Il a assumé la responsabilité par la culture des raisins et la production du vin. Il a amélioré les techniques de la production et a obtenu un produit plus savoureux et de excellente qualité, et que dans peu de temps a acquis la célébrité partout et dans le voisinage.

Dans les dimanches, le couple avec la belle-mère, fréquentaient la Communauté Chrétienne locale, aussi participaient de la Saint Messe et aidaient les personnes que avaient besoin de aucune support.

C’est probable que Longinus a porté "La Lance de la Passion" à Listra, parce que il était l'instrument que a été usé par le DIEU pour le son guérir physique et spirituellement, et aussi, car il représentait une témoigne de la Passion de NOTRE SEIGNEUR JÉSUS, LE CHRIST, qu'il pourrait être montré aux fidèles dans les réunions religieuses, avec le objectif de éveiller l'spiritualité dans chaque cœur.

Les dernières nouvelles sur la vie du Centurion, est que lui et Juliana, ils ont constitué une famille vraiment Chrétienne, et que dans tout occasion, dans le Communauté de la Église ou dans son travail, ils divulguaient la Pitié, la Miséricorde et l'Amour infini de DIEU NOTRE SEIGNEUR pour tout nous, et en rehaussant que LUI n'oublie jamais un des SES fils, même ces qui sont très lointains.

Dans la séquence, vous trouveront des faits très intéressants.

Il a été dans le Église dans la ville de Lanciano, en Italie, consacrée à Saint Longinus où s'est passé le premier miracle Eucharistique que nous savons, advenu dans 700AD. Un prêtre avec son foi affaiblie, doutait de l’existence vraie de JÉSUS dans l'Eucharistie Sacrée et dans le Vin Consacré. Dans un jour, quand il célébrait la Saint Messe avec peu conviction, pendant la Consécration, devant de son propre épouvante et des autres personnes qui ont assisté à la cérémonie, l'Hôte s’est transformé "dans le Corps et Sang du SEIGNEUR JÉSUS". Un miracle extraordinaire et surprenant! Le SEIGNEUR se a manifesté visiblement pour prouver le SON Présence Royal dans l'Hôte et dans le Vin Consacré, et de ce façon, embraser et rendre ardent la foi de ce prêtre et aussi de cette qui doutent de le Miracle Eucharistique que se passe dans la Saint Messe. Comme témoigne du Miracle de Lanciano, le Corps et le Sang de JÉSUS (l'Hôte que se a transformé dans Viande, et le Vin dans Sang), ont été placé dans une Ostensoir spéciale dans une Chapelle construite dans la même Église, et peut être vu par le public en Italie.

Dans le Musée du Vatican, il y a un Lance qui d'accord avec la tradition, c’est le même que Longinus a cloué dans le Cœur de JÉSUS Crucifié.

Dans le Basilique de Saint Pierre, dans le Vatican, il y a une Chapelle consacrée à Saint Longinus, et aussi, dans Jérusalem, dans la Basilique du Saint Sépulcre, il y a une Chapelle consacrée au Centurion Romain.

Ces faits confirment la conversion admirable et le regret de Longinus, la reconnaissance de l'Église et, surtout, l'existence d’une vie plein de sainteté, totalement consacré au CRÉATEUR, comme une témoigne de son sincère et fervent l'amour à DIEU.

L'image à droite - C'est l'image de Longinus dans une Chapelle de la Basilique de Saint Pierre, dans le Vatican. Observer qu'il saisit la lance avec la main droite, et le bras gauche est allongé dehors. Ce fait confirme un conte que dis: dans le combat contre les Turcs réellement il a été blessé sévèrement, mais n’a eu pas son bras gauche amputé.

 

LA FIN

Page Suivante

Page Antérieure

Revient à l'Index